Le Casino d’Amnéville 10 millions d’euros de manque à gagner depuis le confinement

Le secteur des établissements de jeux est mis à mal avec la situation de confinement actuelle. C’est un fait, la suite était prévisible, et bien qu’on anticipait moins les chiffres relatifs aux pertes que la crise va engendrer, on savait que de nombreux marchés seront voués à rester au point mort pendant une période indéterminée. Pour ce qui est des casinos terrestres, le manque à gagner s’enregistre en million. C’est le cas justement du Casino d’Amnéville qui, totalisant ses pertes à 10 millions d’euros, espèrent voir le déconfinement progressif proné par le Premier ministre Edouard Philippe, relancer son économie et renflouer ses caisses.

Deux mois et demi d’inactivités lourds de conséquences

La décision prochaine du Premier Ministre français était attendue par de nombreux professionnels, et notamment par Casino d’Amnéville et ses 154 salariés, qui comptent sur une libération du secteur dans le cadre du déconfinement. L’établissement de jeux de hasard, situé dans le département de la Moselle, affirme en effet avoir perdu 10 millions d’euros à cause du confinement, et se dit prêt à un plan de réouverture dans les prochains jours si la situation le permet. Si le casino faisait partie des établissements qui ont dû momentanément fermer dans le cadre de la lutte à la propagation de la pandémie du Covid-19, il se dit donc aujourd’hui prêt accueillir de nouveau le public.

Par ailleurs, la fermeture ponctuelle du casino terrestre a contraint les dirigeants du casino à mettre une grande partie de leurs employés au chômage partiel. Les contraintes liées aux interdictions de déplacements dans toute la France ne devraient pas décourager les opérateurs, selon le directeur du casino Antoine Spania, qui compte sur une remise sur les rails de l’établissement de façon raisonnable et progressive, à condition de reprendre les activités le plus tôt possible. Ainsi, le dirigeant de Seven Casino se veut rassurant : « Tout est prêt pour accueillir le public, nous avons réussi à réaménager nos espaces. Les machines à sous ont été déplacées et sont suffisamment distantes les unes des autres. Nous avons aussi posé des paravents et séparateurs entre certaines d’entre elles dans une zone isolée. Enfin, si l’on a décidé de conserver le même nombre de tables de jeux qu’avant le confinement, on limitera ces dernières à trois clients grand maximum ».

Voir cette article :  Jouer sur un casino en ligne en argent réel

Le secteur des jeux de casino en ligne gagne du terrain

Même si la plateforme terrestre s’attend donc à recevoir de la clientèle prochainement, pour l’heure le dirigeant Antoine Spania ne compte pas trop retrouver de nombreux joueurs seniors, généralement les plus fidèles au sein de ces établissements. Ainsi, il affirme : « Cette clientèle est en attente de faire son retour, aucun risque ne sera pris tant que tout le monde n’est pas en bonne santé. Mais il est sûr que c’est elle qui a fait de notre établissement un lieu convivial, de rencontres et d’échange. »

Quant à la recrudescence du secteur des jeux d’argent en ligne durant la crise de Covid-19, le directement de Seven Casino affirme qu’il s’agit d’une situation ponctuelle facilement réversible avec la reprise des activités : « « Les gens aiment bien le contact. Regardez ce qu’il se passe dans les magasins où on a installé des caisses automatiques : ils tournent au ralenti. C’est la même chose pour les casinos ».